d
t
m

Analyse de la place de l’allemand à Fribourg et de son éventuelle introduction comme langue officielle

Domaine: 
Plurilinguisme individuel
Direction de projet:
Durée: 
01.2017 - 12.2017
Equipe:

Laura Hodel

Statut: 
Terminé
Description: 

Mandant : Ville de Fribourg

La question de la place de l'allemand dans le canton et la ville de Fribourg est un sujet de préoccupation publique depuis des décennies. Aujourd'hui, le français et l'allemand sont les langues officielles du canton. Leur usage est inscrit dans la Constitution et il est possible dans les communes « comprenant une minorité linguistique autochtone importante » d’utiliser le français et l'allemand comme langues officielles (art. 6 al. 3). Si, depuis les années 80, les experts discutent de divers critères, notamment statistiques, historiques et territoriaux, aucune loi d'application clarifiant ces critères et les processus juridiques n'a encore été adoptée.

Ces dernières années, des mesures ont pourtant été prises en ville de Fribourg afin d’améliorer la prise en compte de l'allemand, que ce soit dans la signalétique publique, les publications officielles ou la promotion culturelle. Compte tenu de l'importance croissante accordée aux avantages du bilinguisme, les pressions politiques s'intensifient pour promouvoir le bilinguisme, non seulement dans le domaine des langues officielles communales, mais aussi sous la forme de modèles d'enseignement bilingue dans le cadre de la scolarité obligatoire.

Sur mandat de la Ville de Fribourg et partant d’un postulat du Conseil général (no. 23), l'Institut de plurilinguisme se penche sur la question de l’introduction de l'allemand en tant que langue officielle de la ville de Fribourg. Si un accent particulier est placé sur l'administration communale, d’autres domaines sociaux importants (école, communication, culture et économie) sont également examinés. Sur la base d’un bilan de la situation actuelle, nous analysons quels défis le bilinguisme officiel représente et quelles pourraient être les solutions alternatives.